Les publications scientifiques

ÉTUDES SUR LE JEÛNE THÉRAPEUTIQUE ET PRÉVENTIF – RÉFÉRENCES

Ci-dessous vous trouvez des études sur le jeûne thérapeutique et ses effets sur la santé de l’organisme humain. Bonne lecture !

TITRE AUTEUR JOURNAL ANNÉE COMMENTAIRES / MOTS CLÉS
Evaluation du jeûne préventif de l'Académie du Jeûne Allemande (Deutsche Fastenakademie) HOTTENROTT K et al. zkm 2/2016 jeûne préventif, Buchinger, Académie du Jeûne Allemande, activité physique, bénéfices
Increased gut microbiota diversity and abundance of Faecalibacterium prausnitzii and Akkermansia after fasting Remely M, Hippe B, Geretschlaeger I, Stegmayer S, Hoefinger I, Haslberger A Wien Klin Wochenschr. 2015; 127(9-10): 394-398 jeûne, flore intestinale, santé, jeûne préventif, jeûne thérapeutique
"A Periodic Diet that Mimics Fasting Promotes Multi-System Regeneration, Enhanced Cognitive Performance, and Healthspan" LONGO Valter et al. Cell Metab 2015 jeûne intermittent, jeûne prolongé, système immunitaire, longévité, cancer, levures, souris, essai clinique
"Fasting Enhances the Response of Glioma to Chemo- and Radiotherapy" LONGO Valter et al. PLoS ONE 2012 jeûne thérapeutique, glioma, tumeur de cerveau, chimiothérapie, cancer
"Relation of routine, periodic fasting to risk of diabetes mellitus, and coronary artery disease in patients undergoing coronary angiography." (Résumé) MUHLESTEIN JOSEPH B et al. Am J Cardiol (2012) 1558-62 jeûne périodique routinier, risque de maladie d'artère coronaire, patients angiographie coronaire, diabète
"The starvation hormone, fibroblast growth factor-21, extends lifespan in mice" MANGELSDORFF David J et al. eLife (2012) 1:e00065 jeûne, hormone, facteur de croissance FGF-21, souri, espérance de vie
"L’appellation ''jeûne thérapeutique'' est-elle fondée ou usurpée ? Eléments de réponse d’après une revue de bibliographie chez l’animal et chez l’homme." LEMAR Jérôme Université Joseph Fourier, Faculté de médecine de Grenoble (2011) Thèse de doctorat qui ne trouve pas de réponse à cause de la grande variété de thérapies de jeûne différente. Elle concède l'existance d'effets de très positif mais elle constate au même temps la difficulté des études de démontrer que ces bienfaits d'une thérapie qui est souvant globale et complexe sont dûs seulement au jeûne.
"Fasting vs dietary restriction in cellular protection and cancer treatment: from model organisms to patients." (Résumé) LONGO Valter, LEE C Oncogene. 2011 Jul 28;30(30):3305-16 jeûne thérapeutique, cancer, chimiothérapie, traitement, humain
Prolonged Fasting as a Method of Mood Enhancement in Chronic Pain Syndromes: A Review of Clinical Evidence MICHALSEN Andreas et al. Curr Pain Headache Rep (2010) 14:80–87 jeûne, amêliorisation de l'humeur, syndromes douloureux chroniques. Buchinger
Fasting and differential chemotherapy protection in patients LONGO Valter, DORFF Tanya et al. Cell Cycle (2010) 9:22, 4474-4476 jeûne thérapeutique, cancer, chimiothérapie, traitement, humain
"Fasting and cancer treatment in humans: A case series report" DORFF Tanya, LONGO Valter et al. Aging (2009) 1(12)988-1007 jeûne thérapeutique, cancer, chimiothérapie, traitement, humain
"Starvation-dependent differential stress resistance protects normal but not cancer cells against high-dose chemotherapy" LONGO Valter et al. PNAS (2008) 8215–8220 Un jeûne de courte durée (24 à 48h) protége les cellules normales in vitro et in vivo contre le stress oxydatif et la chimiothérapie, mais il ne protége pas les cellules cancereuses. jeûne thérapeutique, resistance au stress oxydatif, tumeur, chimiothérapie, cancer, traitement, souri, cellules de levure, in vitro, in vivo
"Usefulness of Routine Periodic Fasting to Lower Risk of Coronary Artery Disease among Patients Undergoing Coronary Angiography" MUHLESTEIN JOSEPH B et al. Am J Cardiol (2008) 814-819 jeûne périodique routinier, risque de maladie d'artère coronaire, patients angiographie coronaire, diabète
"Incorporation of fasting therapy in an integrative medicine ward: evaluation of outcome, safety, and effects on lifestyle adherence in a large prospective cohort study." (Résumé) MICHALSEN A et al. J Altern Complement Med. 2005 Aug;11(4):601-7. Allégement des douleurs plus important parmi les patients qui ont effectués un jeûne. Meilleure hygiène de vie des jeûneurs 3 et 6 mois après la fin de l'étude. jeûne thérapeutique, maladies chroniques, douleur chronique, médecine intégrale, diététique, conseil en nutrition, coaching hygiène de vie

A DÉCOUVRIR ÉGALEMENT DANS LA RUBRIQUE MÉDIAS :

 

Top